No comment

Sur le papier il a marqué
Tout ce qu’il n’avait jamais dit
Tout ce qu’il gardait secret
Ses tabous et ses envies

Sur une table il reste
Deux trois photos de famille
Des cigarettes des pièces qui brillent
Et sur la chaise une veste

Il a bien fait attention
A ce que tout soit en ordre
Dans ses yeux pas d’hésitation
Un exemple de la sorte

Décrocher le téléphone
Croiser les volets lumière tamisée
Un disque sur l’électrophone
C’est comme si c’était fait

Bien sûr s’entrechoquent les images
Entre celles d’avant et celles d’après
Derrière cet impassible visage
La question : qu’est-ce qu’il y a après ?

Tout se tait, plus rien ne bouge.

Revenir à la liste des textes

© sacem 1994