Je chance

Adaptation de « Je chante » de Charles Trenet

Je chance, je chance soir et matin
Je chance sur mon chemin
Je chance, au bout du fil un micro
Je chance sur une scène, je chance pour des mots

Je trouve de bonnes âmes à mes nuits
Savoure mon nouveau lit
Je suis chanceux et sans peur pour demain
Je chance sur mon chemin

Les hommes, il en faut peu je rougi
Les hommes sont si jolis
J’assume, je chance à ceux qui m’embêtent
Ce refrain pour chancer, pour chancer à tue-tête

Je danse l’inspiration entrainée
Silence, c’est mon secret
J’ai un garçon qui m’offre son cœur
Je n’attends rien de meilleur

Je chance mais le désir fait sa vie
Tourmente les appétits
Je tombe des nues quand il m’a quitté
Je chancelle à présent, je me perds à moitié

Et mesdames qui passez sur le chemin
Mesdames pour un câlin
Pitié, douceur, prenez-moi aux bras
Je suis blessé, blessé

Pas touche, faut pas pousser le bouchon
Pas touche, ah mon ami non, non, non, non,
C’est toi le chanceux, le toujours gaie
Mais derrière les barreaux, tu vas moins rigoler

Ah, ma plume tu m’as sauvé de l’ennui
Ma plume t’as du génie
Car grâce à toi et les mélodies
Je les ai tous conquis ! Et depuis

Je chance, je chance soir et matin
Je chance sur leurs chemins
Ils dansent suivant mes notes et mes mots
Je suis taulard à plumes, je suis un gigolo

Les hommes il y en a bien plus ici
Les hommes couchent dans mon lit
Je suis chanceux, ça va, j’en ai plein
Et des chansons sur mon chemin !

Un petit rappel de la version originale :

Revenir à la liste des textes

© sacem 2018